Sélectionner une page

Il existe plusieurs types de paris et ils ne changent pas selon le moment de la journée où vous les placez, si tant est que vous ayez en votre possession suffisamment d’informations pour jouer judicieusement. Les paris à faire en soirée ne diffèrent donc pas vraiment des autres.

Les paris simples

Les paris simples ne concernent qu’un seul événement sportif, dans le cadre duquel vous misez sur une seule issue possible. À la sortie, si le pari est remporté, vous gagnez la mise multipliée par la cote. Les paris simples constituent le type de pari le plus connu et le plus répandu.

Les paris multiples (combinés)

Dans le cadre d’un pari multiple, vous jouez sur plusieurs événements à la fois avec une unique mise, et vous ne remportez le pari que si toutes vos prédictions se réalisent. Il s’agit donc de prendre plus de risques pour pouvoir peut-être remporter des gains bien plus importants.

Si vous gagnez, vous remportez votre mise multipliée par toutes les différentes cotes additionnées. Pour comprendre : si vous misez 10 € sur la victoire de Federer à 1,35 contre 1 et la victoire de Kuznetsova à 2,55 contre 1 durant la finale de Roland Garos, alors vous pourriez gagner la somme de (1,35 x 2, 55) x 10 = 34,42 €. Cependant, vous perdriez toute votre mise si l’un des deux joueurs venait à échouer.

Il vous est possible de combiner le nombre de matchs de votre choix, et chaque combinaison porte un nom différent : on appelle un double un combiné comportant deux matchs, un triple un combiné portant sur trois matchs, et un quadruple un combiné portant sur quatre matchs.

Cependant, soyez vigilant car les dénominations « double, triple, accumulateur » peuvent avoir une signification différente chez certains bookmakers. Si vous décidez de jouer un double sur l’équivalent de 2 matchs ou alors un triple sur 3, alors il s’agit bel et bien d’un combiné traditionnel. Or, si vous décidez de jouer un double sur plus de deux matchs alors vous réalisez un mélange entre tous les doubles potentiels. De façon semblable, en jouant un triple sur une liste de trois matchs ou plus, alors vous jouez toutes les combinaisons disponibles sur cette sélection.

Les paris avec handicap

Pari à faire en soirée - parier

Dans certains cas, lors d’un match trop déséquilibré dans lequel une équipe serait clairement en position de victoire, les bookmakers peuvent décider de lancer des paris avec handicap qui consistent à donner l’avantage à l’autre équipe. Ce type de paris a deux visées : premièrement, faire grimper la cote de l’équipe ou du joueur favoris, et deuxièmement, inciter à parier sur l’outsider.

Pour mieux comprendre, prenez l’exemple d’un match de basket opposant les Los Angeles Lakers (-10) face aux Clippers (+10). Si vous décidez de parier sur les Lakers, alors ils devront se créer une marge de 10 points pour que vous remportiez votre pari. Cependant, si vous pariez sur les Clippers, alors vous remporterez votre mise même s’ils perdent 95-102.

Les paris système

Il existe plusieurs types de paris système.

  • Le premier, que l’on appelle le pari X sur N (X étant le nombre de bons résultats nécessaires pour gagner de l’argent, sur N qui représente le nombre de matchs). Par exemple, en jouant sur quatre matchs, vous pouvez tenter un 2/3 (vous remportez la mise si deux résultats sur trois sont bons), ou un 3/4 (vous gagnez si trois résultats sur quatre sont bons).
  • Le second, que l’on appelle Trixie, consistant en une série de quatre paris sur trois choix dans plusieurs matchs, est formé de trois doubles ainsi que d’un triple. Un trixie permet d’obtenir de gros gains pour peu que vous réussissiez à obtenir au moins deux bons résultats. Cependant, faites attention, en misant un euro sur le trixie, c’est quatre euros qui seront débités de votre compte bancaire.
  • Le troisième, le Patent, consiste en sept paris posés sur trois choix pour différents matchs. Il comporte un simple sur chaque choix en plus de trois doubles et un triple. Ce choix de pari peut rapporter des gains pour peu qu’un résultat soit correct, et est souvent utilisé pour jouer sur de grosses cotes. Cependant, pour trois matchs sélectionnés et un euro misé, c’est sept euros qui seront retirés de votre compte en banque.
  • Le quatrième, le Yankee, est constitué de onze paris sur quatre choix dans plusieurs matchs. Il est fait de six doubles, de quatre triples ainsi que d’un quadruple. Il ne donne pas vraiment le droit à l’erreur bien qu’il ne suffît que de deux bons résultats pour remporter un gain. Ce type de pari est généralement choisi pour des côtes d’environ 1,30 ou 1,40 car il est possible de récupérer de gros gains si les quatre sélections passent. Néanmoins, pour quatre matchs choisis et un euro misé, c’est onze euros qui sont retirés de votre compte bancaire.
  • Le cinquième, le Lucky 15, est le plus important. Il est fait de quinze paris sur quatre choix pour plusieurs matchs, et comporte quatre simples, six doubles, quatre triples ainsi qu’un quadruple. Un seul résultat correct suffit à créer un gain, mais si tous les résultats sont corrects, alors un bonus de 10 % vient s’additionner au total des gains. Cependant, pour quatre matchs choisis et un euro misé sur le Lucky 15, c’est quinze euros qui seront débités de votre compte bancaire, il vaut mieux alors ne pas se laisser aller.

Le Chance Double

La chance double offre des cotes relativement peu élevées car il augmente grandement les chances de gagner pour le joueur. En effet, par exemple, lors d’un match de football, les cotes 1, nul, 2, représentent trois possibilités d’issue. Dans le cas d’une chance double, si vous pariez par exemple sur 2 ou nul, votre ticket sera gagnant pour ces deux issues. Chaque pari représente donc deux possibilités d’issues et comporte beaucoup d’intérêt, surtout pour les combinés ou durant le déroulement de matchs à l’issue plutôt indécise.

Over/Under (over = plus, under=moins)

Lors d’un under, vous pariez sur un nombre, le nombre de buts dans le cas d’un match de football ou de handball par exemple, ou le nombre de points pour le rugby ou le basket, marqués par chacune des deux équipes durant un événement sportif. En général, les bookmakers utilisent les dénominations de demi-buts ou demi-points pour limiter le risque d’ambiguïté.

Le but d’un under/over n’est pas de deviner quel sera le nombre précis de buts ou de points qui seront marqués à l’issue du match mais uniquement de parier que le score sera supérieur, par exemple, à 2,5. Le pari sera considéré comme remporté si 3, 4, ou 5 buts sont marqués d’ici la fin du match. De la même façon, on peut parier que le score sera inférieur à un certain chiffre, par exemple 1,5.

À noter : il vous sera parfois proposé par certains bookmakers des over/under pour lesquels il faudra parier le score à la mi-temps, et parfois même par quart d’heure. Par exemple, vous pouvez parier qu’au bout de quinze minutes de match le score sera supérieur à 0,5, c’est-à-dire qu’au moins un but sera marqué durant les premières 15 minutes.

Ce genre de paris peut s’effectuer en direct en ligne (livebets) pour être vraiment rentable, par exemple pour des matchs plutôt fermés comportant très peu d’occasions pour lesquels miser un « under » serait intéressant, ou alors pour des matchs plus ouverts et comportant plus d’occasions, durant lesquels il est malin de jouer un « over ».

Handicap asiatique

Le handicap asiatique est à peu près semblable au handicap classique, si tant est qu’il comporte quand même quelques particularités en comparaison ce dernier. La première d’entre elles est l’absence d’un potentiel match nul, ainsi que l’ajout de handicaps 1/4 ainsi que 1/3.

Les handicaps possibles sont donc les suivants, sur la base d’un match entre l’Olympique de Marseille et Sochaux :

  • OM 0 : 0 Sochaux : Cela signifie qu’aucune des deux équipes n’est portée comme favorite.
  • OM 0 : ¼ Sochaux : Cela signifie qu’un avantage de ¼ (0,25 but) est attribué à l’équipe de Sochaux. S’il y a match nul et que vous avez parié sur Sochaux, votre profit est divisé par deux. Si vous avez joué l’OM, alors les pertes sont divisées par deux.
  • OM 0 : ½ Sochaux : Cela signifie qu’un avantage de ½ (0,5 but) est attribué à l’équipe de Sochaux avant le début du match. Vous perdrez l’intégralité de votre mise en cas de match nul si vous avez parié sur l’OM.
  • OM 0 : ¾ Sochaux : Cela signifie qu’un avantage de ¾ (0,75 but) a été attribué à l’équipe de Sochaux avant le début du match. Si l’issue du match est un match nul ou bien une victoire pour Sochaux et que vous avez parié sur l’OM, alors vous perdrez l’intégralité de votre mise. Cependant, si l’OM remporte la partie avec un but d’écart et que vous avez misé sur cette équipe, votre gain est divisé par deux. Si vous avez misé sur Sochaux, alors votre perte aussi est divisée par deux.
  • OM 0 : 1 Sochaux : Cela signifie qu’un avantage d’un but est attribué à l’équipe de Sochaux avant le début du match. Vous récupérez votre mise quelle qu’elle soit si c’est l’OM qui l’emporte avec un but d’avance. Cependant, si vous avez joué sur Sochaux, les Sochaliens doivent remporter le match ou bien gagner pour que vous remportiez votre pari.

Le pari gagnant (ou pari placé)

Ce genre de pari permet de placer un pronostic sur l’équipe qui deviendra championne à la fin d’une saison ou d’un événement sportif (pari gagnant), ou sur quelle équipe obtiendra une place dans le top quatre (pari placé).

Le pari à long terme (outright winner)

L’outright winner, ou pari à long terme, est un type de pari permettant de placer son pronostic sur un événement sportif sur le long terme, et dont le résultat ne sera transmis que quelques mois ou années plus tard. C’est un genre de pari intéressant tant il offre de grosses cotes mais il faut garder en tête que l’argent misé reste bloqué jusqu’à l’annonce des résultats. De plus, il peut être difficile d’établir un diagnostic sur un aussi long terme car des éléments perturbateurs (blessures, renvois, etc.) peuvent perturber votre analyse.

Le pari pair/impair

Pari à faire en soirée - impair

Attention, ce type de pari n’est plus autorisé par l’État en France, car jugé trop hasardeux et arbitraire par l’Ariel, et ne nécessitant pas suffisamment de réflexion. Pour faire simple, vous devez deviner si le nombre de fois que va se produire un événement est pair ou impair, sans avoir besoin de définir ce nombre.

Le betting exchange

Le betting exchange est un type de pari très apprécié par les connaisseurs et les parieurs aguerris en raison de toutes les possibilités qu’il apporte par rapport aux paris plus classiques que l’on peut trouver dans la large sélection des sites de paris sur internet (Betclic, Winamax, Unibet, Netbet, Parionsweb…). Le betting exchange est assez semblable au marché de la bourse dans la forme, car il consiste en un système d’achat et de vente de paris à une côte fixée par les utilisateurs.

Le back

Si vous êtes un parieur comme les autres et que vous décidez de parier sur une issue, la victoire d’une équipe lors d’un match par exemple, alors ce pari est somme toute classique, si ce n’est que vous misez sur une cote plus importante, car la marge récupérée par le bookmaker sur chacune de vos transactions est bien moindre que celle d’un bookmaker traditionnel. En plus, la cote étant proposée par un autre parieur, elle s’en trouve bien supérieure, mais le parieur peut vous limiter dans le montant que vous pouvez mettre en jeu.

Le lay

Dans le cas d’un lay, c’est vous le bookmaker. C’est à vous de décider de la cote de l’issue d’un match que vous pensez impossible. Au final, vous pariez sur la défaite d’un joueur ou bien d’une équipe, et estimez que dans le pire des cas, le match sera nul.

Mises à part éventuellement les cotes qui pourraient varier, les paris à faire en soirée ne changent pas de ceux que vous pourriez faire en journée, vous avez accès au même panel, vous aurez néanmoins moins de temps à consacrer à la préparation de vos statistiques pour vos paris.