Sélectionner une page

En pariant sur les grands favoris, les gains aux paris sont toujours minimes. Pour maximiser vos bénéfices, vous avez tout intérêt à vous focaliser sur les paris à handicap. Voici une sélection de quelques paris à handicap dont vous aurez l’occasion d’entendre parler.

Tout sur le pari à handicap

Comme c’est le cas dans de nombreuses disciplines sportives, comme le football, la sensation de qualité d’une équipe est perçue de façon différente par chacun et cette variation est en grande partie due aux joueurs qui composent l’équipe.

Le monde du football est connu pour ses grandes inégalités financières. Les équipes qui réussissent à affirmer leur supériorité disposent souvent d’un gros avantage financier. De cette façon, la différence entre ces équipes et le reste de la ligue est accentuée, étant donné qu’elles disposent en général d’équipement plus moderne. Leur avantage à domicile est encore accru du fait de la possession de meilleurs stades.

En ce qui concerne les paris, cela se traduit par une augmentation des favoris sous-cotés et donc des gains peu importants pour ceux qui parient sur ces équipes favorisées.

C’est pour éliminer cette préférence que la notion de handicap a été mise en place par les bookmakers. Le concept de handicap vous aide à moyenner vos chances dans les paris et annule la supériorité croissante des matchs de football non équilibrés.

Que sont les paris à handicap ?

Pari à handicap - parier

Le concept de handicap vous aide à moyenner vos chances en matière de paris grâce à une estimation des buts hypothétiquement marqués. Grâce au handicap, lorsque vous misez sur un grand favori en football, vous obtenez un gain plus élevé qu’avec un pari traditionnel 1×2.

Par ailleurs, dans les paris à handicap, vous ne pouvez pas perdre, même si le résultat du match est nul après 90 minutes, puisqu’un handicap de but est attribué à l’une des équipes en début de partie pour niveler la différence de perception de qualité de l’équipe la plus performante.

Le handicap de niveau

S’il n’existe pas de différence de perception de qualité entre deux équipes, aucun handicap n’est attribué à aucune des équipes. Elles commencent le match avec un score nul. Pour gagner, vous devez donc avoir parié sur l’équipe qui aura marqué la plus grande quantité de buts. En cas de match nul, le montant de tous les paris vous est alors reversé.

Le handicap simple

Lorsqu’un écart de niveau est perçu entre 2 équipes, un handicap simple est attribué.

Pour équilibrer les chances des parieurs, une quantité négative de buts (ou fractions de buts) sera attribuée en début de match à l’équipe perçue comme la meilleure. Cette quantité peut être de moins ½, moins 1, moins 1 et demi…

Dans ce cas, lorsque vous pariez sur l’équipe qui a un handicap, celle-ci doit gagner le match avec une différence de buts supérieure au handicap pour que vous remportiez votre pari.

Si elle gagne avec une différence de buts exactement égale à son handicap, cela équivaut, en ce qui concerne le pari, à un match nul. Le montant de votre pari vous sera donc remboursé. Si l’équipe adverse gagne ou si le match est nul, vous aurez perdu le pari.

Le handicap partagé

Lorsque l’écart de niveau perçu entre deux équipes est faible, le bookmaker met en place un handicap partagé. Une même équipe peut être proposée avec ou sans handicap, par exemple 0 et -½ but. Vous pouvez alors distribuer votre mise entre 2 handicaps.

Si l’équipe perd, vous aurez perdu vos 2 paris, car aucun des handicaps ne la donne gagnante. En revanche, si le match se termine sans aucun but, votre pari sur le handicap 0 sera remboursé. L’autre pari sera perdu. Enfin, si l’équipe gagne ne serait-ce que par un seul but, vous aurez gagné vos 2 paris, du fait que le handicap est inférieur à 1 dans les deux cas.

Ne vous limitez pas aux traditionnels paris de mise fixe triple ! Vos retours sur investissement ne seront probablement pas très intéressants. Vous pourriez certainement obtenir un bien meilleur profit de vos paris de football en jouant avec le système du handicap.

Recommandations et astuces pour vos paris

La victoire « haut la main »

Bien sûr, vous devez avoir étudié le match et ses possibilités avant de miser sur une victoire avec une différence de deux buts ou plus. Cependant, si vous êtes convaincu que votre équipe va aisément gagner, votre intérêt est de parier avec handicap.

Un favori trop confiant de sa supériorité

Dans le cas contraire de celui décrit précédemment, si votre analyse vous laisse penser qu’un match sera bien plus disputé que l’on ne pourrait s’y attendre, si vous croyez que l’équipe supposément plus faible va causer des difficultés au favori ou si vous avez la sensation qu’il peut y avoir des surprises, vous avez également intérêt à parier avec handicap. Vos gains seront bien meilleurs qu’avec les différents types de paris traditionnels (chance double…).

Victoire serrée de l’équipe

Dans ce cas, le concept consiste à jouer sur la victoire du favori avec un seul but de différence. Il s’agit d’une situation relativement fréquente, dont la cote est donc toujours supérieure à 3. Cette façon de parier est qualifiée de handicap nul, ou H.N., et elle est avantageuse dans plusieurs cas :

  • Si l’une des équipes est un grand favori mais qu’elle a une saison beaucoup plus intense, qu’elle est physiquement affaiblie, elle pourrait avoir comme stratégie de se satisfaire d’une petite victoire. Dans ce cas, parier sur sa victoire avec handicap nul, c’est-à-dire avec une cote supérieure à 3, est beaucoup plus intéressant que parier sur une victoire simple, dont la cote sera inférieure.
  • Ces paris à handicap nul peuvent également être réalisés pour des derbys ou des classiques, matchs en général très disputés, dans lesquels l’équipe favorite met un point d’honneur à ne pas se faire devancer.

L’équipe « cauchemar »

Toute équipe, aussi performante soit-elle, a toujours sa bête noire, l’équipe qui lui provoque des cauchemars. En analysant les rencontres antérieures, on peut voir que les favoris réalisent régulièrement de mauvaises performances contre les mêmes équipes, même si celles-ci sont inférieures dans le classement.

Que ce soit dû à un jeu caractéristique de l’équipe adverse, à un effet psychologique, à des superstitions, il s’agit d’un fait vérifié, souvent peu pris en compte par les bookmakers.

Dans ce cas, le pari avec handicap peut être lucratif, car il suffira d’un match nul (estimé comme un mauvais résultat pour l’équipe favorite) pour que la cote soit favorable. Il vous est aussi possible d’opter pour un pari à handicap remboursé en choisissant la méthode de sécurisation des handicaps. De cette façon, vous limitez le risque encouru si le match est plus serré.

Les classiques

Les classiques sont les matchs entre de grandes équipes habituellement favorites du championnat, que notamment les oppositions entre supporters transforment en matchs à ne pas manquer. Barcelone/Real Madrid, Inter Milan/Milan AC, PSG/OM, Chelsea/Manchester Utd, sont des classiques par excellence. Ces matchs sont en général très disputés, disposent d’une grosse ouverture médiatique et sont d’importance majeure pour les supporters.

Du fait de la pression et de l’enjeu, ces rencontrent finissent souvent par un résultat nul ou par une victoire avec un seul but d’écart.

L’équipe fatiguée

Pari à handicap - fatigué

Durant les périodes de grande activité, lorsque beaucoup de matchs sont disputés (coupes nationales, matchs internationaux, coupe d’Europe), les grandes équipes peuvent voir leur performance diminuer. C’est spécialement le cas dans les équipes qui ont des joueurs en équipe nationale, lesquels émoussent leur physique en coupe d’Europe et peuvent ensuite présenter de faibles performances face à des équipes inférieures, du fait d’une mauvaise condition ou d’une baisse de motivation.

Cela est particulièrement vrai en novembre et décembre, et en février et mars. C’est à ces périodes que les paris à handicaps se révèlent très avantageux.

Cas spécifique : le pari à handicap asiatique

Ce type de pari n’est pas offert sur les sites internet de jeux en France. Le pari à handicap asiatique a été interdit par l’autorité française qui régule les jeux en ligne car le montant exact du gain attendu n’est pas connu lors de la mise. En revanche, il existe à l’étranger ou sur les versions étrangères de sites internet accessibles depuis la France, comme c’est le cas pour Bwin.

Contrairement aux paris à handicap classiques, les paris à handicap asiatiques peuvent être réalisés uniquement dans le cas ou trois issues sont possibles, comme c’est le cas pour les rencontres de football : victoire de l’équipe A, match nul ou victoire de l’équipe B.

Dans ces paris, le handicap n’est jamais un nombre entier (à l’exception du handicap 0:0), mais plutôt un nombre décimal ou une fraction (0,25, 0,50, ¼), qui est ajouté à l’équipe moins performante ou soustraite à l’équipe favorite. Ces paris ne permettent donc jamais le match nul.

Un exemple pour vous aider à comprendre cette forme de pari très spéciale :

Lens – Marseille

1 : 0/+0,5           2 050

2 : 0/-0,5            1.780

Si Marseille est considéré par le site de paris comme l’équipe favorite, Lens débute le match avec un handicap de +0,5 but (parfois aussi écrit : ½ but).

Si vous pariez sur Lens gagnant :

  • Si Lens remporte le match par 1 à 0 : le score en considérant le handicap est de 1,5 à 0 pour Lens. Vous avez gagné votre pari.
  • Si l’issue du match est nulle (0 à 0) : le score en considérant le handicap est de 0,5 à 0 pour Lens. Vous avez également gagné votre pari.
  • Si Lens perd le match par 0 à 1 : le score en considérant le handicap est de 0,5 à 1 pour Marseille. Dans ce cas, vous avez perdu votre pari.

Si vous pariez sur Marseille :

  • Si Lens remporte le match par 1 à 0 : le score en considérant le handicap est de 1,5 à 0 pour Lens. Vous avez perdu votre pari.
  • Si l’issue du match est nulle (0 à 0) : le score en considérant le handicap est de 0,5 à 0 pour Lens. Vous avez également perdu votre pari.
  • Si Lens perd le match par 0 à 1 : le score en considérant le handicap est de 0,5 à 1 pour Marseille. Dans ce cas, vous avez gagné votre pari.

En revanche, il existe une subtilité additionnelle pour les handicaps de 0,25. Dans l’exemple précédent, si un handicap de +0,25 est attribué à Lens (au lieu de +0,5), les résultats seront les suivants :

– Si vous pariez sur Lens gagnant :

  • Si Lens remporte le match par 1 à 0 : le score en considérant le handicap est de 1,25 à 0 pour Lens. Vous avez gagné votre pari.
  • Si l’issue du match est nulle (0 à 0) : le score en considérant le handicap est de 0,25 à 0 pour Lens. Vous avez gagné la moitié de votre mise x la cote. Par ailleurs, l’autre moitié de votre mise vous est remboursée.
  • Si Lens perd le match par 0 à 1 : le score en considérant le handicap est de 0,25 à 1 pour Marseille. Dans ce cas, vous avez perdu votre pari.

– Si vous pariez sur Marseille :

  • Si Lens remporte le match par 1 à 0 : le score en considérant le handicap est de 1,25 à 0 pour Lens. Vous avez perdu votre pari.
  • Si l’issue du match est nulle (0 à 0) : le score en considérant le handicap est de 0,25 à 0 pour Lens. Vous perdez une moitié de la mise, en revanche, l’autre moitié vous est remboursée.
  • Si Lens perd le match par 0 à 1 : le score en considérant le handicap est de 0,25 à 1 pour Marseille. Dans ce cas, vous avez gagné votre pari.

La victoire est qualifiée de « nette » et le pari à handicap asiatique est gagné lorsqu’une équipe gagne le match avec une différence de ½ but ou plus. Par contre, la victoire est dite « limitée » quand une équipe gagne un match avec une différence de ¼ but. Le pari est alors uniquement ou à moitié gagné, ou à moitié rendu.

Même parmi les bookmakers étrangers, il y en a peu qui offrent la possibilité de réaliser des paris à handicap asiatique car leur logique complexe décourage en général les joueurs. Cependant, ils peuvent se révéler très rentables quand on les maîtrise, à l’instar d’autres types de paris comme les multiples (Trixie, Yankee, Patent).

Note : Le « Draw no bet », ou pari nul si remboursé, est une variante qui correspond à un pari à handicap asiatique 0:0. Il est commun sur les sites de jeux en ligne étrangers mais ne se trouve en France que sur Bwin, pas sur Betlic ou Winamax par exemple.

Le pari à handicap représente donc une belle alternative aux paris basiques, et permet de gagner de l’argent bien plus facilement qu’avec les autres techniques. Il faut simplement connaître les équipes et les tendances que prendront les bookmakers lors de la mise en place de ces paris…