Sélectionner une page

Les sites de jeux d’argent en ligne ont largement démocratisé les paris hippiques et les paris sportifs en ligne, rendant très souvent les parieurs addicts aux jeux d’argent. Les mineurs, plus particulièrement sensibles à ces addictions, ont-ils alors le droit de parier, et quels paris pour mineur existent ?

En France, selon la loi relative aux jeux d’argent et de hasard sur internet, il est interdit aux mineurs de faire des paris sportifs. Que ce soit sur internet ou dans un commerce, interdiction de parier le moindre centime avant ses 18 ans, et ce, qu’il s’agisse de sport, de courses de chevaux, d’une simple loterie ou d’un jeu au casino ! En effet, jouer peut-être risqué, et si ce n’est pas le cas pour la plupart des gens, certains tendent à développer une certaine dépendance. Il arrive effectivement que le divertissement ne soit pas perçu de la même manière par chacun.

C’est la raison pour laquelle les mineurs ne peuvent pas jouer. Selon la loi, à partir de 18 ans, tout individu a le statut d’adulte et prend ainsi la responsabilité de ses actes. Ces conseils devraient vous permettre d’aider vos enfants, ou n’importe quel mineur de votre connaissance, à se protéger et devenir responsable face aux jeux d’argent.

Un résumé de la loi concernant les jeux d’argent

Si vous êtes particulièrement inquiets des plateformes de jeux disponibles sur internet, ces quelques éléments devraient vous aider à comprendre le cadre auquel ils obéissent.

En France, seuls les paris sportifs, le turf, le poker sur internet et les jeux de la FDJ® (Française des Jeux) sont légaux. Il existe un recensement des sites agréés. Si une société exerce en France sans y figurer, elle est considérée comme illégale. Lorsqu’un adulte ou un mineur joue sur un site de casino, le site en question est forcément illégal dans l’Hexagone puisque la réglementation l’interdit.

En 2010, l’ARJEL a lancé une régulation afin de mettre en place un cadre. Cette organisation protège les mineurs, combat le blanchiment d’argent et empêche toute fraude fiscale. Si la loi est enfreinte, elle est en mesure d’imposer des sanctions pénales. Parmi les règles fixées, les opérateurs sont tenus d’effectuer des contrôles auprès des nouveaux membres de leur site. Afin de ne pas voir leur compte fermé, ils doivent fournir une pièce d’identité (une carte d’identité, un passeport, un permis de conduire, etc.) ainsi qu’un RIB (Relevé d’Identité Bancaire).

De plus, le site doit clairement mentionner qu’il est interdit aux mineurs de s’y inscrire.

Quelles sont les raisons empêchant un mineur de jouer ?

Pari pour mineur - parier age légal

Quel que soit leur degré de maturité, les adolescents seront toujours plus fragiles face à certaines choses que les adultes, ce qui peut limiter leur capacité à se défendre des éventuels dangers d’internet. En effet, certains ne se rendent pas compte de ce que représente l’argent. Certains travaillent déjà, ou disposent de ressources diverses, ce qui peut les pousser à utiliser cet argent à tort et à travers à défaut de savoir quoi en faire. Dans ce cas de figure, il s’agit d’éviter à l’enfant tout endettement causé par une possible addiction aux sites de jeux.

Comme chez les adultes, des problèmes d’ordre psychologique ou social sont aussi en cause. Les mineurs étant moins en mesure de se protéger, ils seront de fait plus prompts à s’emballer pour tout ce qu’on leur propose. Même s’ils souhaitent s’essayer à des jeux d’adultes, vous devez rester vigilants quant à leurs divertissements, surtout si de l’argent est en jeu. En effet, vous serez tenus responsables non seulement des agissements de votre enfant, mais aussi des dégâts causés par ces jeux d’argent.

L’échec scolaire

Il arrive qu’un mineur n’ait pas conscience des efforts à fournir pour gagner de l’argent, comme si cela poussait sur les arbres. Cette croyance peut avoir un impact sur son implication à l’école et rendre compliqué son développement social. Pour cette raison, entre autres, l’État s’est donné pour mission de protéger les catégories plus fragiles, ce afin de limiter les risques d’ordre moral, mais aussi les effets de dépendances aux jeux.

Des éléments comme la publicité, la fréquentation d’autres joueurs peuvent avoir un impact néfaste sur les mineurs. L’éducation ainsi que la prévention mise en place par les parents sont essentielles pour limiter cet impact.

Restez attentifs !

Un premier garde-fou est assuré par les plateformes elles-mêmes lors de la création d’un compte. L’accès sera refusé d’office à toute personne ayant moins de 18 ans. L’inscription ne pourra pas être validée si le mineur a correctement inscrit sa date de naissance. Il lui est bien sûr toujours possible de demander à quelqu’un de s’inscrire pour lui. Si jamais ce cas de figure se présente, vous devez absolument refuser, et ce dans son intérêt.

Privilégiez toujours prévention et dialogue. Interdire purement et simplement l’accès aux sites n’est pas la meilleure solution. Il vaut mieux leur expliquer les dangers de ces jeux, ce qui permet de les responsabiliser. Ne partagez surtout pas vos identifiants avec lui. Expliquez qu’il pourra essayer à son tour de jouer lorsqu’il sera majeur.

Restez à l’écoute de votre enfant

Plusieurs signes doivent vous alarmer, notamment, une baisse des notes à l’école, une plus grande nervosité, un changement des habitudes de consommations, pour des produits plus chers en général, ou encore des transactions non identifiées sur votre compte bancaire (signe que votre carte a pu être utilisée pour des jeux en ligne).

Si l’un de ces signes attire votre attention, privilégiez le dialogue. C’est toujours la meilleure solution. Si la situation s’aggrave, il existe des organismes en mesure de venir en aide aux joueurs. Vous pouvez notamment solliciter Joueurs Info Service ou bien e-enfance.org.

Comment les protéger ?

La tentation n’en demeure pas moins grande, et il vous faut donc protéger au mieux les mineurs de votre entourage. De multiples outils permettent aujourd’hui l’accès à internet : ordinateur, tablette, et même téléphone portable. Autant de moyens de jouer en ligne. En tant que personne responsable, il est donc de votre devoir de surveiller quelque peu ces appareils.

Un simple mot de passe vous permettra de sécuriser l’ordinateur familial, et rendre ainsi impossible l’utilisation de vos identifiants sur un site de paris en ligne. Une autre solution consiste à utiliser un logiciel de contrôle parental. Il en existe de nombreux et beaucoup sont gratuits.

Gardez bien en tête que le dialogue est essentiel. Une répression pure et simple ne sera jamais aussi efficace qu’aider un mineur à se responsabiliser et à prendre conscience des risques existants sur ces plateformes de jeux. L’adulte ayant la responsabilité d’un mineur, si une personne de moins de 18 ans est exposée à ces sites, la loi française prévoit de lourdes sanctions.

En ligne

L’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux En Ligne) est chargée de réguler le marché français des jeux en ligne. Lorsque le joueur s’inscrit, les sites sont tenus de contrôler son identité personnelle, mais aussi son identité bancaire. Ceci afin d’empêcher les mineurs de s’inscrire.

Il est toutefois possible de contourner ces obstacles et certains adolescents savent très bien s’y prendre…

L’historique de navigation

Vous pouvez vérifier si des sites interdits aux moins de 18 ans ont été consultés en consultant simplement l’historique de navigation de votre navigateur, quel qu’il soit. Pour y accéder, utilisez la combinaison ctrl + H de votre clavier. Ou passez directement par les menus de paramètres de votre navigateur.

Sur Chrome par exemple, vous y accédez en cliquant sur l’icône à droite de la barre d’URL. Un menu déroulant vous proposera alors, entre autres, de voir l’historique. Des systèmes équivalents existent sur n’importe quel navigateur (Internet Explorer, Firefox, Safari, Opera, etc.).

Mais ceci ne vous sera utile que si vous savez quels sites contrôler, ce qui peut ne pas être le cas si vous-même n’être pas joueurs. Si vous ignorez tout des sites comme Unibet, Netbet, Everest, vous pouvez consulter la liste des opérateurs agréés mise à disposition par l’ARJEL.

Les logiciels de contrôle parental

Grâce à l’utilisation de ces logiciels, vous pouvez contrôler la navigation de vos enfants. Ils peuvent limiter l’accès à internet en fonction de plages horaires que vous définissez, ou bien interdisent certains sites. Pour bloquer un site, le logiciel se base sur une série de mots-clés. Si l’un de ces mots est repéré quelque part dans le site, alors le logiciel en interdit l’accès.

Ces logiciels sont fournis avec une base de données comprenant tous les sites dont l’accès est interdit aux moins de 18 ans. Ils bloqueront aussi toute publicité menant vers ces mêmes sites.

Toutefois, exception faite des logiciels directement proposés par les Fournisseurs d’Accès internet (comme Orange ou SFR), si votre enfant maîtrise un tant soit peu l’informatique, il lui sera facile de passer outre ces obstacles.

Le proxy, une solution plus complexe

Si vous êtes doué en informatique, et uniquement si c’est le cas, car cette solution requiert des compétences solides et beaucoup de patience, vous pouvez installer un serveur proxy. Cela peut être très utile si votre enfant sait contourner les barrières de l’historique et du contrôle parental. Important : ne vous y risquez surtout pas si vous ne maîtrisez pas un minimum l’informatique !

Offline (points de vente, casinos…)

Pour ce qui est des casinos ou des cercles de jeux, les risques que votre enfant puisse y accéder sont minimes. Le contrôle de la pièce d’identité est obligatoire et des plus efficaces.

Les buralistes sont aussi censés contrôler l’âge de leurs clients, toutefois, très peu le font réellement. Les peines encourues à leur encontre sont les suivantes :

  • Une amende de 450 000 €
  • Une peine de prison de cinq ans
  • Fermeture de l’établissement
  • Révocation de l’agrément

Les moyens de contrôler tout cela étant limités, ces lourdes peines ne sont que rarement mises en pratique. Ce qui peut être dommageable.

Il vous est toujours possible de porter plainte contre votre buraliste si vous estimez qu’il prend tout cela trop à la légère. Toutefois, il faut savoir qu’en ce qui concerne les mineurs, les autorités se concentrent beaucoup plus sur la vente de tabac que sur celle des jeux proposés par la FDJ® ou le PMU. Encore une fois, la seule solution valable reste le dialogue avec vos enfants afin qu’ils comprennent les potentiels dangers de ces jeux à leur âge.

Autres solutions

Pari pour mineur - parier sans argent

Parier sans argent

Si vous avez moins de 18 ans, vous pouvez toujours parier, mais sans argent. Des sites proposant de faire des pronostics gratuitement existent.

À l’inverse des plateformes comme Betclic, Unibet, ou encore Bwin, ces sites de pronostic sportif gratuit sont ouverts à quiconque, majeur comme mineur. Les personnes de moins de 18 ans n’ayant pas le droit d’accéder à des sites de paris seront le plus susceptible d’être intéressées par ces alternatives gratuites. Cela leur permet de s’amuser et de parier en toute liberté.

Bien sûr, ces personnes ne sont pas les seules à être intéressées par ce type de pronostic. Beaucoup d’adultes aiment à parier sans avoir à dépenser le moindre euro, juste pour s’amuser ou occasionnellement remporter des lots.

Ces alternatives aux paris payants peuvent être une première étape : elles permettent de découvrir le fonctionnement des paris sportifs, et ce sans le moindre risque financier. Cela permet d’appréhender tranquillement les mécanismes des paris sportifs pour par la suite pouvoir se lancer dans des jeux d’argent.

La gratuité, l’ouverture à tous et l’absence de risque ont fait le succès de ces plateformes de pronostic gratuit.

Betabondieu

Parmi ces sites, on trouve Betabondieu. Sa particularité est que l’on parie avec des euros virtuels, comme on le ferait avec des vrais. C’est loin d’être le seul site de pronostics gratuits. Toutefois, si de nombreux autres permettent de gagner différents prix, le choix restreint de paris possibles ainsi qu’un système de cote incohérent deviennent vite des limites.

Betabondieu réussit à retrouver la formule qui a permis aux meilleures plateformes de jeux de réussir. Il est possible d’y faire des paris combinés, des événements particuliers sont organisés et l’offre de pari s’étend sur tous les pays d’Europe. De plus, les cotes sont constamment mises à jour afin de coller à la réalité.

Très agréable à utiliser, ce site permet de parier en moins d’une minute et les possibilités de combinaison sont illimitées. Le site cherche actuellement à mettre en place une possibilité de « live-betting » (pari en direct) équivalente à celle des plateformes de jeux d’argent. Son service client est des plus efficaces, et son ergonomie à la pointe de ce qui se fait. Autre trouvaille du site : une carte d’Europe qui donne accès aux paris, pays par pays, en un simple clic. Les parieurs les plus enthousiastes auront ainsi de quoi se régaler avant n’importe quel événement sportif.

En ce qui concerne une éventuelle offre de paris avec argent réel, si la concurrence devenait une possibilité en France dans le milieu des paris en ligne, M. Bruno Lecuyer, fondateur du projet, explique que le site est actuellement en pleine discussion avec des investisseurs.

De plus en plus de fervents amateurs de paris se passionnent pour Betabondieu. C’est un endroit parfait pour s’entraîner et tester ses méthodes. Avec un peu de chance, Betabondieu pourra peut-être bientôt proposer des paris sportifs, avec argent réel cette fois.

Bien que les paris pour mineurs soient interdits, des alternatives gratuites existent leur permettant de parier en toute liberté et en toute légalité, parfois même en gratifiant leurs efforts par des récompenses sous forme de lots.