Sélectionner une page

La ligue Europa est sans doute l’une des compétitions les plus attendues non seulement ici en Europe, mais dans le monde entier. Si l’on prétend qu’elle est moins prestigieuse que la ligue des Champions, elle est toutefois en constante évolution notamment au cours de cette dernière décennie. Sa force vient peut-être du fait qu’elle met aux prises les plus grandes équipes d’Europe, ce qui donne des compétitions riches et spectaculaires. Et chaque événement sportif quand il devient suffisamment spectaculaire est par conséquent suffisamment intéressant pour les paris. Alors, sur qui parier à l’Europa League ?

Comment est organisée la Europa League ?

Avant 2009, l’UEFA organisait surtout un tournoi réunissant les clubs établis sur le continent européen. C’était la coupe UEFA. Ce n’est qu’en 2009 que ce tournoi a pris la forme que nous lui connaissons aujourd’hui : la Europa League.

Fonctionnement de la Europa League

Sur qui parier à l'Europa League - football

Autour des années 1999, l’UEFA a décidé d’abandonner la coupe des vainqueurs. Puis plus tard, elle abandonna également la Coupe Intertoto. De là vint l’idée de passer de la Coupe UEFA à la League Europa.

La League Europa, ce sont 48 équipes réparties en 12 groupes de 4 équipes.  Mais la sélection de ces 48 équipes commence par la phase de qualification. Cette phase de qualification commence en juin pour la plupart des équipes. Celles qui sont les moins bien classées intègrent le premier tour de qualification. Chaque tour de qualification est fait de deux matchs, l’un à domicile, l’autre à l’extérieur.

Sur quels événements parier dans la Europa League

Pour le long terme, on peut parier sur plusieurs événements comme le nombre de buts qui seront mis au total au cours de la compétition, le meilleur buteur, le meilleur gardien de but…

Par contre sur le court terme, vous pourrez parier sur le score précis d’un match. Dans ce cas, vous pourriez parier en pré-match ou même faire un pari en direct, c’est-à-dire lorsque le match vient de commencer.

Quoi qu’il en soit, les bookmakers ont l’habitude de nous faire les propositions les plus alléchantes pour le pari.

Vous comprendrez bien que de principe, les paris de l’Europa League ne sont pas différents des autres rencontres de football, du moins ils ne sont pas trop différents. Et si l’on pose la question de savoir : « Comment parier et gagner ? » il faut savoir qu’il n’y a pas de réponse magique à cette question et que c’est toujours entre risque et défis que l’on essaie de rentabiliser les pronostics.

Quelques statistiques de la ligue Europa intéressantes pour les parieurs

Le parieur de la Ligue Europa doit se dire que les matchs sont rarement de score vierge. Environ 48% des rencontres ont enregistré plus de 2.5 buts alors que jusqu’à 29% des matchs ont connu jusqu’à 3,5 buts. C’est bien pourquoi il faut essayer les over car avec le temps, cela finit par payer.

Il faut aussi parler de la dynamique qui se remarque au niveau des performances offensives des équipes lorsqu’elles sont en déplacement. En effet dans 67% des matchs, les équipes jouant à l’extérieur ont marqué au moins un but dans les différents groupes et c’est un ratio pouvant monter notablement au fur et à mesure que l’on se rapproche de la finale. Ce qu’il faut en retenir c’est que les buts sont rarement mis par une seule équipe au cours de la Ligue Europa.

Et voici une précision qui vous étonnera : dans la plupart des compétitions, c’est le dernier quart d’heure du match qui est le plus riche en réalisations extraordinaires et en buts. Dans la ligue Europa, tout se joue généralement un peu avant ce sacré quart d’heure. En effet, c’est précisément dans l’espace de temps situé entre la 60ème minute et la 75ème minute que le plus de buts est souvent mis.  Alors, si vous faîtes partie de ceux qui parient sur les buts par quart d’heure, c’est bien de ce côté-là qu’il faut grignoter les cotes.

Les équipes que vous devrez suivre pour positionner vos paris en 2017-2018

L’an dernier Manchester United remportait la finale face à l’Ajax Amsterdam et depuis de nombreuses formations affichent leur prétention pour cette année.

Les trois premières équipes déjà en peloton de tête et sans doute désireuses de marquer cette année en Ligue Europa sont Milan, Arsenal et Lyon.

Il faudra en deuxième rang porter de l’intérêt à l’équipe composée de Bakambu, Semedo, Cheryshev, Victor Ruiz, Asenjo et Bacca : l’équipe Villeréal apportera incontestablement l’étendard espagnol au-devant de la scène. Et sur cette scène, deux autres équipes qui pourraient les rejoindre sont bien sûr le Zénit de Roberto Mancini et la fameuse équipe de Hoffenheim.

Les cotes des matchs 1×2

Le pari sur le score des matchs est de loin le plus prisé, et pour plusieurs raisons. Essayons d’abord de comprendre ce qu’on entend par 1×2. En fait ce n’est certes pas une formule mathématique. En effet le 1 signifie la première équipe (généralement celle qui joue à domicile), x désigne le tirage et 2 renvoie à l’autre équipe adverse (généralement le club qui est venu de l’extérieur).

La plupart des bookmakers proposent une variété de côtes et il vous revient de choisir celle qui vous convient. La cote est juste l’indice auquel votre mise sera croisée. Plus la cote est élevée plus grand sera votre gain si l’événement que vous avez parié se produit.

Le pari sur handicap

Le pari sur handicap explose chaque année un peu plus avec le nombre sans cesse croissant de personnes qui y apposent leur mise chaque semaine. On recourt généralement au pari sur handicap lorsqu’il existe un déséquilibre notable entre les deux équipes. Afin d’équilibrer le jeu, on ajoute peut-être un but à l’équipe qui paraît faible.

Le match nul

Les équipes qui s’affrontent au cours de cette compétition sont généralement des équipes généralement qualifiées. D’ailleurs au cours de la LIGUE Europa, un match sur quatre est soldé par un score de parité, 26% des cas. Etant donné que les cotes que les bookmakers proposent sont assez intéressantes sur le nul (entre 3 et 3.4, tout de même) il ne faut pas bouder l’occasion de miser sur le nul.

Le match nul est le score le plus probable avec les équipes de cette envergure.  Même si l’on a connu une finale historique entre Liverpool et Alavés. Le score du match à la fin des 90 minutes était de 4-4. Liverpool l’emportera avec un dernier but, le fameux golden goal. Deux remarques importantes sont à faire sur ce score final de 5-4. Premièrement, il faut relever qu’au total 9 buts auront été marqué au cours d’une rencontre de ce niveau, avec des équipes de ce rang.

Par ailleurs sur le pari du nul, il faut voir que certains matchs ne peuvent se solder par un nul. Ils sont poussés jusqu’à l’extrême et ne s’arrêtent que lorsque l’une des équipes a finalement pris le pas sur l’autre. On peut parier un nul sur un match de qualification. On ne saurait parier un nul pour une finale de Europa League. L’esprit de la compétition veut un vainqueur. Mais bien entendu, pour les matchs de qualification, on peut bien envisager le nul même si les statistiques prouvent que les matchs à domicile sont plus souvent soldés par la victoire de l’équipe qui joue à domicile.

Attention : il faut que le contenu de votre pari soit clair : si c’est le score du match à la fin du temps réglementaire (au bout des 90minutes) ou plutôt le score de tout le match (temps supplémentaires et penalty inclus). Dans le premier cas, c’est-à-dire le score du match à la fin du temps réglementaire, on peut parier un match nul même pour une finale. Dans l’exemple de Liverpool et Alavés, le match s’était bien soldé par un score nul à la fin des 90 minutes. Mais la rencontre n’était pas encore terminée.

Le match à domicile

Le match à domicile est généralement remporté. Environ 47% de ces rencontres se sont soldées par une victoire des locaux. Alors que seulement 27% de victoires sont enregistrées au cours de match à l’extérieur. En conséquence, s’il y a un pari à tenir, c’est bien celui du match à domicile.  Ces matchs sont souvent gagnés car l’équipe qui reçoit à un avantage notable du soutien massif des supporters. Ils maîtrisent davantage leur terrain plus que leur hôte. Mieux, il y a un défi supplémentaire, celui même de la tradition établie et qui veut que l’équipe qui reçoit à domicile gagne son match. Pour ces équipes, ce n’est plus seulement remporter une victoire qui importe mais bien plus, sauver leur propre honneur.

Rentabilité dans le pari sur la Europa League ?

Sur qui parier à l'Europa League - championnat

Il faut le dire sans complexe : la ligua Europa est comme toutes les autres compétitions sportives et comme telle, ce n’est pas en elle que se trouve le risque mais bien dans le comportement du parieur. Par ailleurs le pari est par essence un risque que l’on prend. Tout le mérite revient à celui qui essaie de rentabiliser sur ce risque. Comment parvenir à rentabiliser sur le risque ?

Il est très rare qu’un parieur voulant jeter une mise dans un sport n’ait pas une passion pour ce port. Et tous ceux qui ont une passion pour un sport ont de fait une équipe préférée. Et c’est là que vient la fragilité. Votre équipe préférée n’est pas forcément la meilleure du monde ni la meilleure du moment. De ce fait il ne faut pas choisir une équipe parce qu’elle nous est sympathique, mais bien parce qu’elle est capable de réaliser l’événement pour lequel vous pariez.

De la vient la nécessité d’analyser rigoureusement chaque match avant de se rendre sur le site d’un bookmaker. Et quand vous y serez, ne vous hâtez pas. Songez que vous voulez faire un investissement et non pas un gaspillage. Alors réduisez le risque en faisant un choix raisonnable, optimisez votre choix en utilisant par exemple un comparateur de cotes pour étudier les différentes cotes avancées par les bookmakers.

Sur qui parier à l’Europa League : l’influence des matchs livrés en semaine sur les joueurs

Il arrive que les joueurs aient à livrer plusieurs matchs de différents championnats et compétitions au cours de la même période. Le cas échéant, il faut étudier cette situation de très près parce que les matchs sont d’abord un déploiement d’effort physique et si les joueurs ne se reposent pas assez, ils s’épuisent, ce qui influence leur performance.

Les études ont montré que les meilleures équipes qui jouent la ligue des champions ont environ en championnat 62% de victoires, 29% de matchs nuls et 8,7% de défaites. Ces résultats sont forts élogieux. Cependant on passe à 43% de victoires, 29% de matchs nuls et 26,9% de défaites quand ces mêmes équipes ont juste deux jours de repos entre le jour de la compétition de la ligue des champions (souvent mercredi) et celui du championnat (souvent samedi).

On remarque donc une baisse non moins importante du taux de victoires, une constante du taux de matchs nul et une forte augmentation du taux des défaites.

Il est donc indéniable que les joueurs font une véritable performance quand ils jouent uniquement en ligue des champions et quand ils sont à cheval entre la ligue des champions et le championnat. En outre pour les équipes qui jouent à la maison en championnat, les chiffres révèlent 47% de victoires, 26,2% de matchs nuls et 26,8% de victoires à l’extérieur.

Mais lorsqu’entre deux matchs elles ont eu juste deux jours de repos et affrontent une équipe qui a eu au moins trois jours de repos le taux de victoires à domicile dégringole et va jusqu’à 28,9%. Entre 47% et 28% il y a une différence flagrante d’où l’importance du repos.

En définitive, c’est au parieur qu’il revient de transformer le risque qu’est le pari en ligne en une opportunité pour gagner de l’argent.