Sélectionner une page

L’univers des paris sportifs peut être déconcertant pour tous ceux qui le découvrent pour la première fois. Si vous souhaitez engager votre premier pari sportif, mais que vous ne savez pas par où commencer, cet article est pour vous. A travers les lignes de cet article, découvrez comment parier pour les nuls et comment gagner de l’argent avec. Explications.

Parier pour les nuls

Définition

Tout d’abord, parier c’est miser de l’argent sur l’issue d’un évènement sportif. Cela peut être le vainqueur d’un match de football, le score à la mi-temps d’un match de rugby, etc. Il existe donc différents types de paris, allant des plus simples aux plus complexes.

A chaque pari correspond une cote définie par le bookmaker. Il s’agit de la probabilité pour celui-ci que le pronostic se réalise. Mais la cote permet aussi de calculer le gain potentiel du parieur si son pronostic se réalise. Ainsi par exemple, une cote de 2 signifie qu’il y a 50% de chance que l’évènement se réalise. Le gain du parieur sera égal à sa mise multipliée par la cote. S’il a misé 10€, son gain s’élèvera à 20€ (10€ x 2).

Où parier ?

D’une manière générale, les paris se font chez des opérateurs spécialisés, appelés bookmakers. Ce sont des sociétés qui ont pour mission de créer et de prendre des paris sur différents évènements sportifs. Elles se rémunèrent grâce à une marge qu’elles prennent sur les cotes, et bien sûr sur les mises des joueurs lorsque ceux-ci fassent un pari perdant.

Les bookmakers qui opèrent en France doivent recevoir l’agrément de l’ARJEL pour exercer. L’ARJEL (Autorité de Régulation des Jeux en Ligne) est l’entité chargée de réguler le marché des paris sportifs en ligne et de distribuer les licences aux opérateurs. Elle a été créée en 2010. Avant, les paris sportifs en ligne étaient interdits en France. Les parieurs étaient obligés de passer par des sites de jeux en ligne étrangers.

Il existe deux moyens de faire un pari sportif. Le premier consiste à aller directement dans un bar-tabac ou bar PMU. Avant que les paris en ligne n’apparaissent, c’était l’unique solution pour faire des paris sportifs. Avec l’avènement d’Internet, les bookmakers en ligne sont aussi apparus. C’est la naissance d’une nouvelle façon de parier. Les parieurs n’ont plus à se déplacer pour jouer. Ils peuvent désormais le faire en quelques clics depuis chez eux, à tout moment, moyennant d’un ordinateur, d’un smartphone ou d’une tablette et d’une connexion Internet.

Les différents types de paris

Parier pour les nuls - paris sportifs

Il n’existe pas un, mais plusieurs types de paris sportifs. Certes, en tant que débutant, vous pouvez ne connaître que le pari simple, mais d’autres variantes existent aussi.

  • Le pari simple : les termes « pari simple» et « pari combiné » font référence au nombre de sélections que vous faites dans un seul pari. Un pari simple est un pari qui porte sur une seule sélection pour un évènement. Le fameux 1×2 en fait partie : victoire, match nul ou défaite. Le pronostic doit être gagnant pour générer des gains.
  • Le pari combiné: c’est un pari qui porte sur plusieurs résultats de plusieurs rencontres. On appelle également ce type de pari « pari multiple », car il s’agit en réalité de plusieurs paris simples combinés. L’avantage de ce type de pari est que les cotes des différents résultats sont multipliées entre elles. Ce qui augmente fortement les gains. Par contre, pour que le pari soit gagnant, il faut que tous les pronostics se réalisent. Si un seul est incorrect, alors vous perdez votre pari.

Voici un exemple de pari combiné : vous décidez de miser 10€ sur :

  • La victoire de Schalke lors d’un match qui l’oppose à Chelsea (cote = 3,00)
  • La défaite de Dortmund lors d’un match qui l’oppose à Arsenal (cote = 2,80)
  • Le match nul lors d’un match qui oppose Marseille à Naples (cote = 3,00)

Si tous vos pronostics football se réalisent, vos gains s’élèveront à :

10€ x (3,00×2,80×3,00) = 252€

Par contre, il suffit qu’un seul des trois résultats soit incorrect pour que votre mise de 10€ soit perdue.

  • Le pari en direct ou live bet: ce type de pari est devenu très tendance. Il consiste à parier en direct sur un match en cours, autrement dit vous devez donner les scores en direct. Sa particularité réside dans le fait que les cotes fluctuent tout au long de la rencontre. Aujourd’hui, presque tous les sites de paris sportifs proposent ce type de pari. Les sports les plus représentés sont le football, le tennis et le basket.
  • Le pari à handicap: le but du pari à handicap est d’équilibrer deux équipes adverses avec un écart de niveau flagrant en ajoutant ou en enlevant des points ou des buts à l’une d’entre elles. Le fait de rajouter des points donne une longueur d’avance à l’équipe considérée comme la plus faible. Idem, le fait d’enlever des buts à l’équipe jugée la plus forte la met sur le même pied d’égalité que l’équipe faible.

On distingue deux types de pari à handicap. Le pari à handicap classique est un pari dans lequel le bookmaker avantage ou désavantage une équipe en lui ajoutant ou en lui enlevant des points afin de donner plus d’attractivité à l’évènement. Le second type de pari à handicap est le pari à handicap asiatique. Cette variante n’est pas disponible chez les bookmakers français, car elle est interdite par l’ARJEL en raison de son mode de fonctionnement complexe.

Contrairement au handicap classique, le handicap asiatique porte sur les évènements avec trois issues possibles, tels qu’un match de football (victoire, match nul et défaite). Ici, les handicaps ne sont pas des nombres entiers, mais des fractions ou des décimaux de type 0,25 ou ¼.

Par exemple, lors d’un match qui oppose le Tottenham au Real madrid, le bookmaker décide d’avantager Tottenham en lui ajoutant des points (0 :+0.5) et de désavantager le Real Madrid (0 :-0.5). Si Tottenham gagne le match avec un score final de 1-0, alors vous gagnez votre pari (score en tenant compte du handicap : 1,5-0).

S’il y a match nul, vous gagnez encore votre pari (score en tenant compte du handicap : 0,5-0). Par contre, vous perdez votre pari si le Real Madrid gagne le match à 0-1 (score en tenant compte du handicap : 0,5-1).

  • Le pari over/under ou plus de/moins de: il s’agit d’un pari qui porte sur le nombre de buts ou de points marqués par les deux équipes à la fin d’une rencontre sportive ou à la mi-temps. Par exemple, si le bookmaker met plus de 2,5 buts, cela veut dire que si le nombre de buts marqués est au-delà de 3, alors votre pari est gagnant. Par contre, si c’est en dessous, alors vous perdez votre mise.
  • Le pari mi-temps/fin de match ou halftime/fulltime: c’est un pari combiné qui porte à la fois sur le résultat du match à la mi-temps et à la fin de la rencontre. Il faut donc que les deux pronostics soient exacts pour que votre pari soit gagnant. Ce type de pari est très fréquent dans les sports collectifs, notamment dans un match de football.
  • Le score exact: ce type de pari ressemble au halftime/fulltime avec la seule différence que vous devez donner le score exact à la mi-temps et à la fin du match.
  • Le pari chance double: comme son nom l’indique, le but de ce type de pari est de diminuer les risques pris par le parieur et d’augmenter ses chances de gagner. Ici, vous gagnez dans deux des trois issues possibles, c’est-à-dire s’il y a un match nul ou la victoire de l’équipe A.

Une cote, c’est quoi ?

C’est la base même de tout pari sportif. Chaque résultat possible d’un match a une cote. Mais, c’est quoi une cote ? La cote n’est autre que la probabilité qu’un pari a d’être gagnant selon le bookmaker. A titre d’exemple, une cote de 2 représente 50% de chances ou probabilité d’être gagnant. En d’autres termes, le résultat a 50% de chances de se réaliser selon le bookmaker.

Le calcul des cotes est un véritable travail au sein des bookmakers. C’est le travail des oddsmakers. Ces derniers sont chargés d’établir les cotes brutes ou les statistiques réelles de réalisation d’un évènement en tenant compte de plusieurs facteurs : les derniers résultats des équipes, leur forme, le lieu de rencontre, etc.

Sur ces cotes brutes, on applique ensuite des ajustements qui intègrent deux éléments distincts : la marge du bookmaker et l’équilibre des valeurs de mises. La marge du bookmaker est la part que prend le bookmaker à chaque évènement. Elle est aux environs de 15%. Ce qui veut dire que si la cote brute d’un évènement est de 8.50, la cote définitive sera de 8.50 – 15% = 7.23

L’équilibre des valeurs de mises est une opération entreprise par le bookmaker pour minimiser ses pertes. Celui-ci va équilibrer les cotes pour qu’elles soient suffisamment attrayantes pour le parieur et rentables pour lui. En ce sens, il va procéder à la comparaison des cotes avec celles des sites concurrents. Il va aussi suivre les actualités pour pouvoir ajuster les cotes au bon moment s’il le faut.

Comment faire ses premiers paris sportifs ?

Parier pour les nuls - paris

Il n’est pas toujours facile de se lancer quand on débute dans l’univers des paris sportifs. Voici les étapes à suivre pour placer ses premiers paris sportifs :

Ouvrir un compte chez un bookmaker

La première étape des paris sportifs est ligne est la création d’un compte parieur. Vous pouvez ouvrir un seul compte, mais le plus judicieux serait de créer plusieurs comptes.

Avec le foisonnement des opérateurs de paris sportifs en ligne, il n’est pas toujours facile de faire un choix. Plusieurs critères doivent alors être pris en compte, dont les bonus offerts par les bookmakers, la variété des paris, les cotes et la légalité du site.

Une fois votre choix fixé, vous pouvez entamer la procédure d’inscription qui comprend trois étapes : le remplissage du formulaire, le module de paiement et la confirmation du compte.

Effectuer un premier dépôt

Quand vous décidez de faire des paris sportifs, il est important de savoir se fixer une limite. Fixez-vous un capital de départ qui peut couvrir toute une année ou une saison. Lorsque vous aurez décidé du premier montant à déposer, passez à l’étape suivante qui est le premier dépôt. En fonction du bookmaker, plusieurs possibilités de dépôt s’offrent à vous : carte bancaire, virement bancaire, portefeuille virtuel (Moneybookers, Neteller…).

Notez bien qu’il est déconseillé de faire un premier dépôt par chèque, parce que c’est long et coûteux en termes de frais.

Placer les paris

Ça y est ! Votre compte parieur est désormais actif et approvisionné, il ne vous reste plus qu’à commencer à parier. Choisissez tout d’abord la ou les rencontres sur lesquelles vous voulez parier. Plusieurs conseils paris sportifs doivent être pris en compte lorsque vous débutez dans cet univers.

Ainsi, par exemple, prenez bien votre temps avant de parier. Collectez toutes les informations qui pourraient vous aider à faire un bon pronostic. Gardez à l’esprit qu’aucun évènement n’est fiable à 100%. Ne misez pas sur un coup de cœur en choisissant votre équipe favorite. Sachez distinguer le résultat probable d’un match de celui que vous voulez bien se réaliser. Ce sont deux choses différentes.

Ne misez pas un gros montant. Commencez par les petites mises. Maîtrisez les différentes stratégies pour gagner au pari sportif.

Commencez toujours par les paris plus simples. Vous aurez tout le temps nécessaire pour explorer les paris complexes plus tard. Dans tous les cas, avancez progressivement. Les parieurs sportifs pro ont dû parcourir un long chemin pour arriver là où ils sont aujourd’hui. Ne brûlez pas les étapes.

Parier, c’est à la fois un divertissement et un moyen de gagner beaucoup d’argent pour beaucoup de gens. Si vous vous apprêtez à découvrir l’univers des paris sportifs pour la première fois, cet article vous a sûrement aidé. Grâce à ce guide « Parier pour les nuls », les différentes étapes du pari sportif ne seront plus des mystères pour vous.