Sélectionner une page

Votre plateforme de Turf pour parier au PMU est déjà choisie ? Vous êtes donc prêts à démarrer les paris ! Cet article vous présentera les conseils essentiels pour le faire dans les meilleures conditions : quelles courses choisir pour commencer, quel type de paris et quels gains vous pouvez espérer…

Quel type de pari pour commencer ?

Commencer par parier au Quinté+ peut vous tenter. Grâce à PMU qui l’a popularisé, c’est probablement le pari turf le plus connu en France. Mais une excellente connaissance des paris hippiques est nécessaire pour ce type de pari qui convient plutôt aux parieurs aguerris. Il est fortement conseillé de démarrer par un type de paris plus sûrs, ce qui vous permettra de vous entraîner sans risquer trop gros. Si les paris qui y sont faits ne font pas partie des plus lucratifs, ce sont toutefois ceux qui ont les plus grandes chances de vous faire gagner.

Par exemple, il existe deux variantes du pari simple. Pour ce qui est du pari simple gagnant, vous devez trouver le cheval gagnant. Alors que pour le pari Simple Placé, sur une course de minimum huit chevaux, vous devez trouver l’un des trois premiers chevaux arrivés, et sur une course entre quatre et sept chevaux, l’un des deux premiers. En pariant sur un Simple Placé, les chances que vous gagniez sont d’une sur quatre. Ces paris existent sur absolument toutes les plateformes de turf.

En tant que débutant, vous pouvez aussi vous lancer sur le pari 2 sur 4. Deux chevaux, qui feront partie des quatre premiers, doivent être choisis. La mise minimum est de 3 €. Vous pouvez y jouer à raison de deux courses par réunion. L’enjeu ici est plus fort que pour le pari Simple Placé puisque vous avez une chance sur sept de remporter la mise.

Si PMU propose le 2 sur 4, il existe aussi sur Genybet en tant que D/4, sur Betclic Turf en tant que Duo4, ainsi que sur ZETurf en tant que Z2/4.

Pour finir, une forme de pari plus compliqué, mais dont les combinaisons sont parfaites pour s’entraîner : le multi. Vous devez choisir entre quatre à sept chevaux, parmi lesquels devront figurer les quatre chevaux gagnants de la course. En pariant sur plus de chevaux, vos chances de victoire augmentent mais votre mise initiale augmente aussi. Là aussi, vous pouvez y jouer à raison de deux courses pour chaque réunion et une mise initiale de 3 €.

Ce que vous pouvez gagner

Parier au PMU - course de chevaux

Comme vous avez pu le lire plus haut, si les « paris placés » ne sont pas des plus lucratifs, ils sont toutefois plus faciles d’accès aux débutants. Sur un pari simple, les gains se comptent généralement en multipliant votre mise initiale par la cote du cheval. Par exemple, en misant 1 €, vos gains iront de 2 € à 5 € en fonction du cheval choisi. En ce qui concerne le 2 sur 4, votre mise est multipliée par 3 ou 4 la plupart du temps.

Enfin, pour ce qui est du multi, si vous avez choisi de ne parier que sur quatre chevaux, les gains sont beaucoup plus grands et peuvent s’élever jusqu’à 1000 €. Votre gain sera donc fonction du nombre de chevaux sur lequel vous avez parié : plus vous choisissez de chevaux, moins le gain est élevé, entre une dizaine et une centaine d’euros.

Dès que vous vous sentirez en confiance dans la sphère du turf, vous pourrez tenter votre chance au Quinté+, le pari le plus lucratif qui soit au turf. Les règles sont simples : vous devez nommer cinq chevaux par ordre d’arrivée. Cinq possibilités de gain s’offrent alors à vous, selon différents rapports.

Le rapport « Ordre » nécessite de trouver les cinq chevaux gagnants dans le bon ordre, alors que pour « Désordre », l’ordre ne compte pas. Vous obtenez le « Bonus 4 » quand vous trouvez les quatre chevaux gagnants, sans intérêt porté à l’ordre. Toujours sans intérêt pour l’ordre d’arrivée, le « Bonus 4 sur 5 » vous revient si vous avez trouvé quatre chevaux parmi les cinq gagnants. Enfin le « Bonus 3 » vous revient si vous avez désigné les trois gagnants sans intérêt porté sur l’ordre. Ne vous inquiétez pas, les différents types de paris sont expliqués plus en détail dans la suite de l’article.

Le principe de la « Tirelire » vient s’ajouter à tous ces possibles gains. Il monte à au moins 1 million d’euros chez PMU, ce qui vous permet de gagner encore plus d’argent. Pour chaque pari Quinté+, il vous est attribué un numéro pouvant aller de 1 à 3000, et pour chaque Quinté+, un numéro est gagnant. Dans le cas où vous avez un rapport Ordre et le bon numéro, vous percevrez non seulement le gain « ordre », mais aussi la Tirelire. Dans le cas d’un des quatre autres rapports, votre gain total est multiplié par 10 si votre numéro est tiré au sort.

Les sommes gagnées sur un Quinté+ (sans Tirelire) sont généralement autour de plusieurs dizaines de milliers d’euros pour le « rapport Ordre ». Comptez une centaine d’euros pour le « rapport Désordre ». Les cotes des chevaux arrivés parmi les cinq premiers influencent évidemment les gains possibles.

La cote

La cote d’un cheval est une indication. Elle permet de prendre rapidement connaissance des favoris et des potentielles surprises d’une course. Vos gains en cas de victoire seront aussi élevés que la cote du cheval choisi est forte. Mais une cote élevée indique que très peu l’imaginent gagner. On peut en déduire que ses chances sont faibles. Commencer par choisir des chevaux avec une faible cote est mieux : le cheval choisi ayant plus de chances de gagner, les parieurs misant sur lui aussi.

Important : les cotes fluctuent constamment, et ce phénomène s’accroît particulièrement au fur et à mesure que la course se rapproche. Chaque fois qu’une personne connaissant le cheval, ou bien un expert, fait part d’une information nouvelle sur ce cheval, sa cote change. Toutefois, n’oubliez pas : cette cote est une simple estimation. De la même façon qu’un pronostic, vous ne pouvez pas vous y fier aveuglément : une cote, même la plus basse, n’est pas un gage que le cheval va gagner. Un grand nombre de facteurs sont à prendre en compte.

Comment parier ?

Le turf, sport ou aléatoire ?

Les courses de chevaux ne dépendent pas du seul hasard. Il s’agit d’un sport comprenant de nombreux paramètres. En tant que parieur, vous devez considérer l’état de santé du cheval, quel jockey le monte, s’il est à l’aise sur cette distance, etc.

Comment fonctionnent les paris turf (tiercé, quarté, quinté, placé ou simple) ?

Trois genres de courses hippiques sont regroupés sous le nom de Turf, ou encore paris hippiques :

  • La course que l’on connaît le plus est le plat. Les chevaux doivent galoper sur une distance d’un kilomètre ou plus.
  • Autre course au galop, la course d’obstacles. Elle est plus longue et comprend des obstacles tels que des barres, des bassins, des haies…
  • Enfin, pleine de contraintes, la course de trot. Il est interdit au cheval de galoper ou il risque la disqualification: si quelques foulées sont autorisées, leur nombre diminue à mesure que le poteau de fin se rapproche. Pour cette course, au lieu de monter directement sur le dos du cheval, le jockey est installé dans un sulky que l’animal tire.

À l’inverse des autres paris sportifs, ZETurf, Genybet, Betclic Turf et PMU proposent un système de paris hippiques avec pour principe celui du pari mutuel : les joueurs jouent ensemble, et non contre l’opérateur.

Les mises faites par les parieurs sont mises en commun, puis redistribuées aux gagnants en fonction de la mise initiale, dont il faut déduire une somme prélevée par les plateformes de turf ainsi que par l’État.

Il existe beaucoup de paris différents. Voici les principaux :

Le simple PMU

Quand vous jouez au Simple Gagnant chez PMU, vous choisissez un seul cheval, celui qui doit gagner la course.

Si vous jouez le 4 et les gagnants dans l’ordre sont 4 – 2 – 6, votre cheval a remporté la course, vous gagnez donc le rapport Simple Gagnant.

Une autre condition vous permet d’être gagnant. Si le premier cheval arrivé « fait écurie » avec d’autres, alors les paris Simple Gagnant faits sur ces chevaux-ci ouvrent les droits à ce même gain.

Exemple : le résultat de la course est : 8 – 1 – 7 alors que vous avez joué le 4. Si le cheval n° 8 a le même propriétaire que le cheval n° 3, que vous avez choisi, vous gagnez le rapport Simple Gagnant. Même chose si le cheval n° 8 défend la même écurie que le n° 3.

La mise minimum est de 1,50 €, comme pour le couplé. Vous pouvez parier jusqu’à 20 fois cette somme, soit 30 €. Votre gain sera multiplié par le montant que vous avez misé (si vous avez misé 2 €, votre gain est multiplié par 2). Vous pouvez jouer tous les jours, pour toutes les courses de toutes les réunions.

Une variante du Simple existe : le Simple Placé. Pour une course comptant huit chevaux, votre cheval doit arriver parmi les trois premiers. Si la course compte entre quatre et sept chevaux, votre cheval doit arriver parmi les deux premiers. Bien sûr, le rapport Simple Gagnant est plus lucratif que les rapports Simple Placé. Toutefois, celui-ci possède une probabilité de gain de 1 chance sur 4.

Le tiercé PMU

Parier au PMU - course

Les règles du Tiercé chez PMU veulent que vous choisissiez trois chevaux en indiquant leur ordre d’arrivée.

Par exemple, vous décidez de jouer le 3 – 1 – 7. Si c’est le résultat de la course, vous gagnez le rapport Ordre, puisque vos 3 chevaux sont arrivés dans l’ordre que vous aviez annoncé.

En revanche si le résultat de la course est : 7 – 3 – 1, vous gagnez le rapport Désordre, puisque vos 3 chevaux ne sont pas arrivés dans l’ordre que vous aviez annoncé.

La mise minimum est de 1 , et la maximum est de 20 €. Votre gain sera multiplié par le montant que vous avez misé (si vous avez misé 2 €, votre gain est multiplié par 2). Vous pouvez y jouer une fois par jour. Une variante du Tiercé existe : le Classic Tiercé, créé pour permettre aux amateurs de ce pari d’y jouer aussi le weekend, et ce sur plusieurs courses. Le Classic Tiercé se joue selon les mêmes règles que le Tiercé et est disponible sur les deux jours du weekend pour une douzaine de courses.

Le quarté+

Pour cette course jouable chez PMU, vous choisissez quatre chevaux ainsi que leur ordre d’arrivée.

Par exemple, vous jouez le 3 – 1 – 7 – 8. Si c’est le résultat de la course, vous gagnez le rapport Ordre, puisque vos quatre chevaux sont arrivés dans l’ordre que vous aviez annoncé.

En revanche, si le résultat de la course est : 7 – 3 – 8 – 1, vous gagnez le rapport Désordre, puisque vos quatre chevaux ne sont pas arrivés dans l’ordre que vous aviez annoncé.

Si le résultat de la course est : 8 – 3 – 1 – 12, vous avez trouvé les trois premiers chevaux. Comme ici, ce n’est pas l’ordre d’arrivée des chevaux qui compte, vous gagnez le rapport Bonus.

La mise minimum est de 1,30 €, et il est possible de parier jusqu’à 20 fois cette somme sur un Quarté+, ce qui fait une mise de 26 €. Votre gain dépendra alors de votre mise de départ (le gain étant multiplié par la mise, comme dans les paris précédents). Vous pouvez y jouer une fois par jour.

Une variante existe, il s’agit du Quarté Régional. Comme son nom l’indique, vous pouvez ici parier sur les quatre meilleurs chevaux d’une course régionale. Il se joue selon les mêmes règles que le Quarté+. Toutefois, en général, on n’en compte qu’un tous les deux jours.

Le Quinté+

Pour cette course, vous choisissez cinq chevaux ainsi que leur ordre d’arrivée. Il s’agit basiquement des mêmes règles que pour le Quarté+, sauf que vous jouez en prenant en compte un cheval en plus.

Par exemple, vous jouez le 3 – 1 – 7 – 8 – 14. Si c’est le résultat final, vous gagnez le rapport Ordre. Vous pouvez aussi gagner le rapport Désordre si vos quatre chevaux ne sont pas arrivés dans l’ordre que vous aviez annoncé.

Si le résultat de la course est : 8 – 3 – 1 – 14, vous avez trouvé les quatre premiers chevaux. Comme ici, ce n’est pas l’ordre d’arrivée des chevaux qui compte, vous gagnez le rapport Bonus.

Si le résultat de la course est : 8 – 3 – 1 – 12 – 14, vous avez trouvé quatre des cinq premiers chevaux, même s’ils ne sont pas les quatre premiers. Ici non plus ce n’est pas l’ordre d’arrivée qui compte, et vous gagnez ainsi le Bonus 4 sur 5.

Si le résultat de la course est : 8 – 3 – 1 – 12 – 6, vous avez trouvé les trois premiers chevaux, même s’ils sont dans le désordre. Vous gagnez donc le rapport Bonus 3.

La mise minimum est de 2 €, et il est possible de parier jusqu’à maximum 20 fois cette somme sur un Quinté+, soit une mise de 40 €. Comme c’est la plus belle course de la journée, vous ne pouvez y jouer qu’une fois par jour !

Une variante existe, il s’agit du Quinté+ Flexi. Il est possible d’y jouer à partir de 50 % de la mise de base, soit une mise minimum de 1 €. Vos gains seront donc divisés par deux par rapport au Quinté+ classique.

Parier au PMU est en définitive une pratique qui peut s’adresser à tout le monde ayant l’âge de le faire ! Assez peu de connaissances sont nécessaires alors que les gains peuvent s’avérer monstrueux si vous êtes tiré au sort pour la Tirelire du jour.