Sélectionner une page

Participer à des paris en ligne sans avoir l’âge légal est strictement interdit par la loi. Ceci est valable dans tous les pays du monde entier, incluant le territoire européen. Parier sans avoir 18 ans est susceptible de sanctions sévères par les autorités. Il existe un âge minimum pour les paris et cela peut varier d’un pays à un autre. Les règles présentent aussi certaines différences pour diverses nations.

Le pari en ligne : une tentation pour les mineurs

Par rapport aux adultes, les adolescents sont bien plus susceptibles de devenir dépendants au pari. Cette constatation est loin de faire sourire les parents et les autorités, car la dépendance au pari peut entraîner des conséquences désastreuses sur un individu, surtout pour les jeunes enfants qui ne peuvent pas encore faire preuve de discernement.

En devenant dépendants des paris en ligne, de jeunes adolescents risquent de se laisser emporter par la vague déferlante des jeux d’argent sur internet. C’est l’une des principales inquiétudes des diverses associations pour la protection de l’enfance. Ces dernières ont lancé des alertes auprès des autorités devant la multiplication des jeux d’argent en ligne.

En effet, d’après un sondage effectué auprès de 500 adolescents par Action Innocence et l’UNAF ou Union nationale des associations familiales, environ 8 % de jeunes âgés de 12 à 17 ans ont déjà été séduits par le pari en ligne. Bien qu’il soit strictement interdit pour les mineurs de participer à ce genre de jeu en ligne, les enfants trouvent toujours le moyen de s’infiltrer sur les bookmakers à leurs risques et périls.

Dans l’ensemble de la population française, sur une catégorie d’âge entre 12 à 17 ans, le nombre d’adolescents qui vont parier sans avoir 18 ans est estimé à 382.000. Selon les propos d’un responsable d’une association pour la protection des mineurs sur internet, le pourcentage est important, car l’étude a été effectuée juste trois ans après la libéralisation du marché français des jeux d’argent en ligne.

Devant les faits, on peut s’attendre à une évolution successive de la tendance. Toujours selon le responsable, les jeux de poker sont de plus en plus à la mode. C’est l’un des types de pari qui ont la cote chez les mineurs. En effet, ce genre de jeu est très prisé par les adolescents issus des classes de 3e et de 4e.

Le chiffre est assez impressionnant surtout si on considère que la plupart des sites et des plateformes de pari en ligne sont censés être interdits d’accès aux jeunes enfants. Cette disposition est clairement citée dans les textes sur la loi relative à l’ouverture à la concurrence et à la régulation du secteur des jeux d’argent et de hasard en ligne. Selon l’article 4 du texte, les opérateurs de jeux de hasard légalement autorisés doivent bloquer la participation des mineurs, même si ces derniers sont émancipés.

Selon les réglementations en vigueur en France, ces sites de paris en ligne ou de poker sont régulés par la loi par l’intermédiaire d’ARJEL ou l’autorité de régulation des sites de jeux en ligne. En guise d’offensive, ces plateformes doivent placer des dispositifs et éviter l’infiltration des mineurs sur sa plateforme. La participation des mineurs à divers jeux sur les sites de poker et de pari en ligne est formellement interdite. Tout parieur est soumis à des vérifications d’âge.

Les techniques employées pour parier sans avoir 18 ans

Parier sans avoir 18 ans - majeur

Malgré les interdictions, la plupart des mineurs ne manquent pas d’imagination pour pouvoir s’infiltrer en douce sur les sites de pari, à l’insu de leurs parents et des autorités compétentes. Ainsi, plusieurs tactiques ont été développées par les adolescents pour parier sans avoir 18 ans sur les plateformes de jeux.

Première technique : se servir de l’identité des parents

Tous types d’inscription sur les sites légaux demandent la livraison de documents administratifs tels qu’une pièce d’identité ou un relevé d’identité bancaire. Un mineur n’est pas en mesure de posséder ces documents. Comme alternative, il va donc se servir de ceux de ses parents ou d’une autre personne majeure pour pouvoir s’inscrire sur le site. Mais ses adolescents qui ont effectué ce genre de manœuvre ne sont pas tous arrivés à leur fin. La commission d’ARJEL se félicite du travail qu’elle a fourni pour stopper les tentatives jugées frauduleuses.

Le pourcentage des cas stoppés par l’UNAF est aussi rassurant. Selon le responsable de cet organisme, les résultats démontrent l’efficacité des dispositifs mis en place. Une association pour la protection des mineurs fait cependant remarquer certains arrangements avec le système. Selon elle, certains sites permettent à ses abonnés de jouer avec un crédit virtuel. Ce genre de jeu est accessible à tout le monde, y compris les mineurs. Il a pour particularité de conditionner les adolescents à pouvoir miser de l’argent à leur majorité.

La plupart des mineurs entre 12 et 17 ans qui sont attirés par les jeux en ligne ne sont pas conscients de leur interdiction d’accès à ce genre de jeu. L’engouement pour les jeux en ligne est aussi favorisé par la publicité massive sur les sites de paris et de poker. Les offres sont de plus en plus alléchantes en promettant le gain d’une somme énorme.

Les stats établies par les autorités peuvent être interprétées d’une manière différente. D’un côté, l’ignorance des jeunes enfants des risques encourues en participant à ce genre de jeu pourrait souligner leur désintérêt à ce type d’activité, mais pourrait d’un autre côté marquer les défaillances des autorités en matière de prévention.

Deuxième technique : l’utilisation de leur propre compte bancaire

Beaucoup de jeunes n’hésitent pas à parier sans avoir 18 ans. Et on assiste à une amplification du problème lorsque le mineur utilise son compte bancaire. Devant les faits, les autorités ont mis en place des offensives qui sont plus ou moins efficaces. En s’associant avec les banques, ils ont établi une stratégie selon laquelle toutes les cartes bancaires enregistrées au nom d’un mineur ne disposent pas d’une permission pour effectuer un payement en ligne.

Les autorités compétentes se sont arrangées auprès des banques pour donner aux mineurs des numéros de compte repérables et identifiables sur les sites internet. De cette façon, ces numéros seront tout de suite bloqués ou refusés sur les plateformes de pari en ligne. En ce qui concerne l’utilisation des cartes des parents ou d’un autre adulte, les autorités sont allées bien plus loin que le thème sur le jeu du hasard.

Sur la toile, les types de paiement en ligne servent à vérifier ou régulariser les abonnements à des jeux d’aventure ou de simulation qui sont accessibles à tout le monde. Afin de payer la facture de l’abonnement sur ce genre de site, 10 % des adolescents entre 12 et 17 ans se seraient déjà servis de la carte de leurs parents, avec un accord de la part de ces derniers. Si certains ont obtenu l’aval de leur parent, d’autres mineurs, représentant 5 % dans le sondage, affirment avoir subtilisé en douce la carte d’un adulte pour pouvoir approvisionner en cachette des comptes de jeu en ligne.

Les débordements dans la régulation des inscriptions sur les paris en ligne

Si les mineurs cherchent par eux-mêmes des moyens efficaces pour s’infiltrer sur les sites de pari en ligne, la qualité de la régulation sur ces plateformes se trouve parfois assez lésée. C’est aussi une des raisons qui encouragent les jeunes enfants à parier sans avoir 18 ans.

Le problème pourrait également provenir de la négligence des autorités. En effet, les lois relatives au pari en ligne sont en perpétuel changement et ces derniers ne sont pas toujours respectés par les sites concernés. Pourtant, les personnes qui participent à des paris en ligne sans avoir l’âge requis encourent à de graves sanctions. Les sites concernés sont rarement poursuivis dans la plupart des cas. Ils peuvent s’en sortir sans problème en soulignant avoir suivi toutes les directives pour éviter l’infiltration du mineur sur sa plateforme.

Les mesures prises pour empêcher les mineurs de parier sans avoir 18 ans

Il est de la responsabilité des autorités et des parents de protéger les enfants et les adolescents des dangers des paris en ligne. Des mesures peuvent être prises pour empêcher les mineurs de parier sans avoir 18 ans.

Les dispositions prises par les casinos pour stopper les parieurs mineurs

En France, il faut avoir au minimum 18 ans pour profiter des titres gratuits lors des paris dans les casinos. Cette condition est aussi fixée dans les établissements qui diffusent des films destinés aux adultes avec des séquences sanglantes ou érotiques. Les salles de jeux vidéo n’en sont pas épargnées. Afin de pouvoir parier avec de l’argent réel, l’abonné devra livrer plusieurs détails sur son identité.

Cette disposition est en vigueur auprès de plusieurs sites dans différents pays pour fuir les irrégularités. Les joueurs, professionnels ou non, qui participent à des paris en ligne ou dans un casino sans avoir l’âge requis peuvent déposer de l’argent, mais ne seront pas en mesure de retirer la somme qu’ils ont remportée lors de la partie sans subir de sérieuses vérifications. Le compte sera automatiquement bloqué si le casino en ligne découvre des irrégularités.

Les propriétaires des jeux de casino ont mis en place une démarche efficace pour détecter les parieurs mineurs. Elle se résume à faire un enchaînement de vérification selon plusieurs étapes.

La vigilance devant les faits

Parier sans avoir 18 ans - vigilance

En indiquant correctement sa date de naissance, un mineur sera automatiquement bloqué auprès d’un site de jeu en ligne. L’utilisation du compte d’une tierce personne est donc très courante chez les adolescents qui souhaitent infiltrer les sites de pari. Les parents doivent faire preuve de vigilance devant les faits afin de protéger leurs jeunes enfants et assurer leur protection. Quelques règles simples doivent être suivies pour cela.

Il est recommandé de refuser catégoriquement la demande d’un mineur pour la création d’un compte de jeu en ligne. Si votre enfant effectue ce genre de requête, il est conseillé de la refuser sur le champ. Le refus doit se poursuivre avec une explication auprès du mineur des dangers du pari en ligne et la nécessité pour l’enfant d’attendre sa majorité pour pouvoir prendre part à ce genre d’activité. Dans le cas où vous disposez d’un compte de pari, cachez son existence à votre enfant et ne partagez jamais vos identifiants à qui que ce soit, surtout pas avec un mineur.

De simples mesures à respecter

Bien sûr, malgré votre refus, il se peut que votre enfant tente d’utiliser quand même votre compte sans que vous le sachiez pour miser sans même avoir 18 ans. De simples gestes peuvent éviter cela : n’oubliez surtout pas de désactiver la fonction qui puisse faire souvenir votre mot de passe sur le compte. De ce fait, la connexion sur le site ne se fera pas de manière automatique.

Le login et le mot de passe sont les deux principaux éléments pour ouvrir un compte et y accéder. Vous devez les bloquer à tout prix et les effacer des historiques pour empêcher votre enfant d’y accéder. Certains enfants vont droit au but pour vous demander le mot de passe du compte. Là encore, vous devez refuser catégoriquement sans alternative.

L’installation d’un logiciel

Vous pouvez aussi avoir recours à une autre solution adéquate pour empêcher une personne de moins de 18 ans d’accéder à votre compte. Cette technique se résume tout simplement à l’installation d’un logiciel de contrôle parental. Un filtre internet installé sur votre PCV fonctionne tout aussi bien. Cette méthode est très efficace pour empêcher votre ado d’accéder à vos mots de passe et login, tout en vous laissant profiter de votre compte pour parier en ligne de manière libre et sans danger.

L’âge légal pour participer aux paris selon différents pays

L’âge légal pour parier sur internet peut varier d’un pays à un autre. Cela dépend des lois et réglementations en vigueur qui régissent les jeux de lignes et de hasard pour chaque nation. En France, l’âge limite requis pour l’inscription sur les plateformes est de 18 ans minimum. La marge est un peu plus relevée en Belgique qui a décidé de fixer l’âge limite à 21 ans. Il en est de même pour les États-Unis. En tout cas, l’âge légal pour chaque pays est fixé entre 18 et 21 ans.

Parier sans avoir 18 ans est formellement interdit par la loi. Les mineurs qui s’infiltrent sur les sites de paris sont susceptibles de sanctions sévères. Malgré les interdictions, beaucoup d’entre eux arrivent à contourner les contrôles stricts des autorités et des sites concernés. Des mesures peuvent être tout de même prises pour protéger les mineurs des dangers du pari.