Sélectionner une page

Qui parier au foot demain ? Telle est la question qui taraude l’esprit de la quasi-totalité des parieurs chaque jour. En effet, parier est à la portée d’un clic quand vous avez une mise, mais parier sur la bonne équipe nécessite un certain nombre de prérequis, de stratégies qui, lorsqu’elles sont assimilées et mises en pratique, feront de tout novice un véritable professionnel des paris foot.

Qui parier au foot demain : opérez le divorce avec vos émotions

Ceci constitue le premier conseil à intégrer pour bien repartir ses mises. Nos émotions sont le principal frein à un pari réfléchi, susceptible de vous faire gagner. C’est cette émotion mal gérée qui conduit le parieur à se retrouver en situation de proie à la merci des bookmakers.

Les Bookmakers gagnent sur la base de vos paris émotifs

Qui parier au foot demain - émotion

Que ce soit Bwin, Betclic, Winamax, ou encore PMU, les bookmakers étudient promptement et avec parcimonie les équipes, leurs résultats sur les dernières saisons, la forme individuelle des joueurs et tout ce qui tourne autour avant d’élaborer les cotes qu’ils vous soumettent. C’est pour cela qu’il leur est difficile de se tromper ou de perdre de l’argent. Vous remarquerez que les cotes des grandes équipes qui partent le plus souvent en position de favori comme le FC Barcelone sont généralement basses.

Le principal gain de ces bookmakers réside donc dans les paris que vous faites, non seulement sur la base de vos émotions, mais en plus sur votre goût pour le challenge quand vous misez imprudemment sur des clubs aux énormes cotes. À titre d’exemple, si le FC Barcelone joue contre le PSG, et que vous êtes un fan inconditionné du club parisien, vous aurez tendance à vouloir miser sur la victoire du PSG espérant fortement que celui-ci fasse la différence pour une fois. Sur la plupart des dernières rencontres, le PSG s’est incliné. Si vous aviez misé lors du dernier match du Barça face au PSG, vous auriez gaspillé votre mise. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est fortement recommandé d’éviter de miser sur vos équipes préférées.

Éviter de miser sur vos équipes préférées

Le pari doit rester d’ordre stratégique et non sentimental. Pour devenir un winner, vous devez parier non avec votre cœur, mais avec votre tête. Mettez de côté vos préférences, privilégiez non pas l’équipe préférée par vous mais l’équipe favorite sur le tableau. Un parieur avéré ne mise pas instinctivement, mais procède à une analyse rigoureuse des pronostics, y compris les circonstances antérieures à la rencontre. Il ne se laisse guider que par son envie de gagner et d’accroître ses revenus, mais tout en observant une certaine prudence.

Restez stoïque aussi bien en cas de perte que de gain

L’erreur très souvent commise par les nouveaux parieurs est que, ceux-ci, se basant sur la chance du débutant qu’ils ont eu et qui leur a permis de faire un premier gain, se retrouvent de manière imprudente à miser tout leur gain y compris leur mise de départ. C’est une attitude purement émotive qui ne vous apportera que plus d’ennuis et de perte. Un parieur évalue ses gains, défini des objectifs à long terme de préférence, et mise prudemment. Il ne mettra jamais tous ses œufs dans le même panier.

La même attitude est à observer également en cas de perte, car parier, c’est par définition prendre des risques. En d’autres termes, le pari est aussi bien susceptible d’être gagné que d’être perdu. Pour cela, vous devez l’intégrer pour ne pas parier de gros montants en pensant remonter la pente, en croyant vous refaire. Restez donc calme et indifférent aussi bien face à une perte qu’à un gain.

Vous devez intégrer que même une série de gains enchaînés ne vous écartera pas d’un probable échec. C’est pour cela qu’il vous faut faire au maximum attention en privilégiant le gain minime et sécurisé, au gain maximum hyper risqué.

En privilégiant l’attitude réfléchie à l’attitude émotive, vous sortez de l’amateurisme et suivez ainsi le bon sentier pour devenir un véritable pro du pari foot.

Qui parier au foot demain : adoptez une attitude de professionnel

Pour atteindre un certain niveau de perfectionnement dans le monde des paris foot, il importe plus que tout d’être organisé, de définir des objectifs et une stratégie d’attaque, d’être parcimonieux, mais aussi il faut un certain niveau d’analyse. En clair, vous devez d’une part adopter une stratégie financière bien définie et d’autre part, bien analyser les matchs de football sur lesquels parier.

Définir une stratégie financière sécuritaire

Il est plus qu’important de bien circonscrire sur le plan financier, la stratégie que l’on compte adopter en vue de s’engager dans les paris. Cette stratégie vise à sécuriser les mises et éviter un retour brutal à la case départ. Le parieur doit s’imposer des règles strictes comme s’il s’agissait de gérer une petite entreprise pour éviter la banqueroute. Prudence et patience sont donc de rigueur. Ainsi, il importe de :

  • Se fixer un budget de départ et de ne pas l’excéder

Inspectez l’état de vos revenus et en fonction de ceux-ci, définissez une somme constante que vous pourrez allouer à vos paris sans impacter le fonctionnement normal de votre vie ou de vos activités, car même si elle est minime, il vous faut tout de même tenir compte de la probabilité de tout perdre. Ce budget peut être déterminé de manière mensuelle ou hebdomadaire à votre convenance. La règle à ne jamais briser est qu’il faut rester ferme quant à la somme que vous vous êtes fixée et surtout ne pas essayer d’en excéder, notamment si vous avez l’intention de vous refaire.

Pour vous aider, vous pouvez vous servir des outils de contrôle mis à votre disposition par les Bookmakers tels que ceux prévus par l’Autorité de Régulation des Jeux en Ligne Arjel. Ces outils vous rappelleront vos engagements chaque fois que vous essayerez de les dépasser, comme c’est les cas avec Bwin, Betclic et Winamax, pour ne citer que ceux-là.

  • Répartissez votre budget dans plusieurs sites paris

Une fois votre budget de départ défini, il convient de le répartir sur plusieurs sites de paris en ligne pour profiter au maximum des bonus bookmaker. De plus, vous pourrez mieux juger des meilleures cotes sur l’ensemble des sites choisis. Si vous vous êtes fixé par exemple comme budget de base 150 euros par mois, vous pouvez ainsi les répartir sur trois sites paris avec pour chacun un Bankroll de 50 euros.

  • Recherchez de petits gains à risque réduit

« L’importance n’est pas de vite gagner, mais bien de gagner ». Et peu importe que cela se fasse lentement. En réalité, vous ne devrez pas parier plus de 5 % du Bankroll. C’est-à-dire que si votre bankroll sur Betclic est de 50 euros, vous ne devez pas dépasser les 2,5 euros de mise à chaque pari. Misez donc sur plusieurs équipes de football que vous jugez à forts pourcentages, même si le gain est minime. Vous pouvez commencer avec des cotes de moins de 1,10 et évoluer de manière graduelle (toujours à petit feu). C’est la multiplicité des mises qui doit vous rapporter, et non de gros gains sur un nombre réduit de paris.

  • Diversifiez partiellement sur des cotes plus importantes

Lorsque vos gains s’accroissent, vous pouvez bien évidemment vous permettre d’accroître un peu plus le niveau de risque de vos mises. Mais, il faut tout de même rester prudent de manière à ne pas tomber dans le piège de l’émotion ou pire encore de l’addiction. C’est en cela que la prudence et l’organisation sont importantes. Aussi est-il conseillé de limiter ses mises au maximum à 25 % des gains obtenus. Ceci vous permet en quelque sorte de conserver votre budget de départ.

  • Structurez votre Bankroll en 3 parties

Cette mesure n’est opérante que lorsque vos gains ont égalé votre budget de départ. C’est-à-dire que vous vous retrouvez avec deux fois votre mise de départ. De ce fait, toujours dans l’optique de sécurisation de vos mises, il vous est nécessaire de structurer votre bankroll en trois parties.

La première partie, constituant la moitié de votre bankroll soit l’équivalent de votre mise de départ, doit servir pour continuer à miser sur les petites cotes moins risquées (mais tout de même rentables). Ce choix se justifie en ce que ces petites cotes sont les plus sécurisées et constituent un risque minime de perte.

La deuxième partie constitue le quart de la bankroll soit l’équivalent de la moitié de la mise de départ, ou la première moitié du bénéfice réalisé. Elle servira quant à elle à miser sur les cotes un peu plus importantes comme sur les valuebets issues des équipes de football rares. Le choix de réduire vos sommes d’argent engagées sur ces paris est dû au caractère risqué de cette mise.

Enfin, une troisième partie égale à la deuxième sera consacrée non plus à miser, mais constituera votre garantie de progrès. Elle sera tout simplement stockée à la manière d’une épargne.

Votre stratégie financière ainsi définie, il convient tout de même de ne pas se lancer tête baissée dans des mises hasardeuses. Chaque décision devra avoir passé l’épreuve de l’analyse.

Bien analyser les matchs de foot sur lesquels parier

Comme nous l’avons si bien rappelé depuis le début, votre mise ne doit pas être hasardeuse. S’étant débarrassé de son émotivité, le parieur doit analyser scrupuleusement les rencontres sur lesquelles il compte parier. En effet, parier foot nécessite d’avoir des connaissances assises dans ce domaine. Deux types d’analyses peuvent entrer ici en jeu en fonction du type de pari entrepris (qui peut être un pari intervenant avant la rencontre, ou un pari intervenant pendant la rencontre).

  • L’analyse pour pari avant match

Qui parier au foot demain - supporter

Ici, il s’agit principalement d’étudier les pronostics, de juger des probabilités de victoire de chaque équipe en analysant une panoplie d’éléments indispensables.

Ainsi, en est-il des victoires précédentes des équipes en jeu, leurs palmarès respectifs, l’historique de leurs rencontres avec le pourcentage de matches gagnés de chacune des deux équipes ; la forme des équipes ainsi que les 11 entrants ; la forme des joueurs : notamment celle des joueurs vedettes dont l’absence est susceptible de faire basculer le match. C’est le cas par exemple avec Messi, Suarez et Iniesta pour le FC Barcelone, avec Neymar Junior pour le Paris SG, avec Arjen Robben et Franck Ribery pour le Bayern de Munich).

Il faut aussi tenir compte du domicile ou de l’extérieur, s’il s’agit d’un match aller ou match retour, de la façon dont le match aller s’est déroulé pour l’équipe que vous choisissez. De même, analyser le temps et l’état de la pelouse peut avoir aussi son importance, parce qu’il sera plus difficile par exemple avec un temps pluvieux de voir des buts marqués. Ce qui pourrait favoriser un match nul.

Aussi, d’un autre côté, il faut s’intéresser à l’enjeu de la rencontre, match amical ou match de poule, ou encore phase finale de compétition ou match de championnat, Ligue des champions ou Premier league, les intérêts divergent souvent. Et il est fréquent, notamment lorsque l’enjeu du match est moindre pour une équipe (comme c’est souvent le cas dans les derniers matchs de championnat), que le club mette sur le terrain son équipe B pour tester ses nouveaux éléments.

Heureusement, la quasi-totalité de ces éléments est prise en compte et gérée par des sites de pronostics dont vous pourrez facilement en tirer profit. C’est le cas de quiparier.com ou encore de sportytrader.com.

Outre ces paramètres, le parieur doit rechercher les failles dans les pronostics de son bookmaker. Ces failles se trouvent difficilement dans les grandes rencontres comme celles du championnat d’Angleterre, de la première Ligue en France ou de la Ligue des champions. La vie desdites équipes étant suffisamment médiatisée, la plupart des parieurs disposent des mêmes éléments d’information pour leur prise de décision.

Il faut donc trouver vos valuebets dans les équipes rares, presque inconnues, car c’est sur les statistiques de ces petites rencontres que le bookmaker peut aisément faire des erreurs. Il s’agit généralement des matchs de deuxième division. Le but est donc de repérer les équipes que, par déficit de médiatisation, le bookmaker a sous-estimé en leur allouant une grosse cote. C’est une occasion de faire monter vos gains et d’optimiser votre rendement.

  • L’analyse pour les paris en plein match (livebets)

Ce n’est qu’avec une bonne expérience qu’il vous est conseillé de vous lancer dans de telles mises. En effet, les livebets sont plus compliqués que les paris d’avant match. Ceci, parce qu’ils laissent très peu de temps au parieur pour opérer un choix mûrement réfléchi.

En plus de cela, le parieur ne dispose d’aucun site de référence pour se repérer ou pour être guidé. Il lui revient alors d’apprécier le pari en fonction des circonstances du match en cours : l’équipe qui mène, au jeu et au score, la capacité de telle ou telle équipe de remonter au score, l’état de la pelouse et le temps qui règne, la forme du gardien et des attaquants, etc.

Cependant, il faut tout de même faire attention à la somme à miser qui ne doit pas se détacher de votre stratégie financière définie plus haut. Rappelez-vous juste qu’il faut miser avec la tête et non avec le cœur et vous deviendrez un véritable pro du pari foot, prudent et pointilleux sur la répartition de vos mises.

Conclusion

Vous voilà briefé sur les stratégies pour bien répartir vos mises et devenir très vite un pro du pari foot. N’hésitez pas à tenir compte de ces différentes stratégies pour bien répartir vos mises.